L’homme du peuple qui défend les intérêts de ceux qui ne dominent pas doit être banni.

Hugo nous l’avait déjà raconté dans « Les misérables ». Parce qu’il remet en cause l’équilibre de la soumission et de la dualité installé par quelques dominants désirant agir sur le monde et y imposer leurs visions, l’homme du peuple doit être banni. Pourquoi ?

Faire face à l’éveil des consciences, c’est voir s’effondrer le système de domination en place

Que se passe t-il actuellement ? Les fondations et la réalité du monde de domination (comprenant le monde politique, la majorité des intellectuels, le monde économique) sont entrain d’éclater en morceaux embarquant nos chaines qui, petit à petit, se brisent au rythme des injonctions contradictoires. La liberté de penser par soi-même se renforce. Le pouvoir intérieur se réveille. Dans ce mouvement d’élévation des consciences, la puissance de notre libre arbitre est entrain de s’éveiller conduisant des « leaders » et des « gens du peuple » à reprendre la maîtrise de leur vie. Comprenant qu’ils sont, non pas la partie du problème mais bel et bien la partie de la solution, pour eux-mêmes et pour les autres.

Tout part de nous.

Le libre arbitre, qui, faut-il le rappeler est un don de naissance, est la faculté dont dispose l’être humain à se déterminer librement et par lui seul, à agir et à penser. Par opposition au déterminisme ou au fatalisme, qui affirment que la volonté serait déterminée dans chacun de nos actes par des « forces » qui l’y nécessitent. Autrement dit, des forces extérieures.

Que néni ! Rien ne peut se faire sans notre CONTRIBUTION. Dans le bon sens, comme dans le mauvais. L’état de la société n’est que le reflet de nos propres états internes et niveau d’évolution personnelle. Nous pouvons décider de continuer à abandonner notre libre arbitre. Autrement dit notre liberté d’être. Mais nous pouvons également décider le contraire car dès l’origine, nous avons été dotés de ce merveilleux don qui est d’être SEUL le créateur de notre vie.

Depuis quand nous étions-nous rendus « locataires » de nos vies ?

Un certain temps.

Mais peut importe car le mouvement d’éveil est en marche. Droit devant nous. Cette ère d’élévation des consciences prendra sans doute du temps pour opérer ses miracles sur notre destinée mais elle est en chemin et rien ne pourra l’arrêter. C’est pourquoi  nous ne prendrons sans doute pas autant de temps que celui que nous avons pris pour perdre notre bon sens. Pour nous éloigner de notre libre arbitre et de notre propre vérité.

Le mécanisme qui a conduit à nous éloigner de nous-mêmes nous a amené à nous construire dans un monde d’illusions, banalisant nos courses folles après le pouvoir, le succès, le temps, les possessions, les titres, la notoriété etc. Jusqu’à en perdre parfois, la santé, physique, mentale, émotionnelle. Mais également la foi en soi, et la foi en la vie.

L’ère qui s’ouvre à nous voit se dessiner l’émergence de nouveaux leaders

L’ère qui s’ouvre à nous voit se dessiner l’émergence de nouveaux leaders adaptés au monde entrain de naître. C’est-à-dire en résonnance avec les énergies du monde actuel. Qui vibre sur la même fréquence. Ces nouveaux leaders n’appellent pas à la « révolution », au combat ou à la guerre mais plutôt à l’amour et à la paix. Ces forces internes en nous qui permettent de transcender les systèmes de pouvoir et de domination depuis trop longtemps installés.

Ce sont des personnes inspirées et inspirantes. Émotionnellement « développées ». Physiquement et mentalement ancrées et connectées. Elles se distinguent des « anciens leaders » par le fait d’avoir atteint un « état d’être » caractérisé par l’humilité, la foi en elle, l’amour d’elle-même, la capacité à exprimer ses émotions et à se respecter. Et donc à respecter les autres. Ces personnes ne se prennent  plus pour des « bergers tout puissant » qui auraient pour mission de guider le troupeau de moutons en le maintenant dans un état de docilité latent. Elles se sont mises sur le chemin de leur propre évolution personnelle pour grandir elles-mêmes, afin d’aider chacun à grandir à son tour.

Ces personnes, si elles ne sont pas encore vraiment visibles ou nombreuses, commencent toutefois à émerger. Elles nous aident à grandir, à nous épanouir, à nous réaliser. Elles nous inspirent le respect et l’envie d’aller de l’avant.  Voir même d’évoluer. Si une personne croisée au détour de votre chemin vous inspire ou vous donne du baume au cœur, sachez qu’elle appartient à cette nouvelle génération de leaders dont le monde a besoin désormais.

Chez ces leaders du 21ème siècle, il n’existe plus de paradigmes alimentant les illusions

Chez ces leaders du 21ème siècle, il n’existe plus de paradigmes alimentant les illusions ayant divisé et assommé notre monde par des conditionnements, des idées reçues et de vraies fausses idées quant à la valeur d’un Homme sur terre qui serait, de par sa fonction, son origine, son statut social, sa couleur de peau ou ses diplômes, supérieur à un autre Homme.

Elles nous invitent à reprendre les clés de notre destinée. Tout part de nous. C’est quand nous comprenons qu’il est de notre responsabilité de cesser de laisser toute forme d’emprise se répandre sur notre vie que nous commençons un chemin d’ascension et de libération. Qui vous oblige à croire qu’un titre, qu’une nationalité ou qu’un statut donnent le droit à quiconque de le dominer ? Honorer son « titre » reste important et il le faut. Mais cela consiste à se mettre au service de ce titre, et non pas de mettre le titre à son propre service en se faisant croire que nous sommes une personnalité plus importante que les autres. Cela peut se dépasser en arrêtant de chercher dans l’apparence une possibilité d’exister. Nous sommes toutes et tous lié.e.s. En ce sens, nous avons toutes et tous une mission à remplir et une utilité singulière sur cette terre. Nous n’avons pas besoin de faire ou d’avoir pour être.

Nous n’avons plus besoin de faire ou de posséder pour prouver que l’on existe. 

Etre est largement suffisant. Alors, comment contribuer à panser le monde si ce n’est en se recentrant d’abord sur soi  au lieu de perdre son énergie à critiquer, juger, se plaindre et revendiquer tout et n’importe quoi pensant que l’extérieur est la cause de tous nos malheurs. Cessons de tout analyser. Essayons d’incarner notre propre vérité.

Vous demandez-vous souvent « quel changement je suis, moi-même, pour le monde ? » Ou êtes-vous plutôt du genre à passer la plupart de votre temps à regarder à l’extérieur et à analyser cet extérieur en cherchant désespérément des solutions tout en trouvant secrètement ou officiellement que « tous ces autres » sont vraiment nuls ?!

  • Qu’est-ce que JE mets en place et qui est différent des personnes que je critique ?
  • Comment J’évolue personnellement à l’intérieur de moi-même ? Qu’est-ce que J’inspire aux autres ?
  • Est-ce que Je fais toujours les mêmes choses tous les jours qui produisent inévitablement les mêmes effets ? Oui suis-Je porteur.teuse de mouvements, de créativité et de recherche continuelle de changement et d’évolution ?
  • Suis-Je optimiste ou pessimiste ? A quoi Je passe la plupart de mon temps ? Pleurnicher ou rigoler ?

Si vous êtes de celles et ceux qui pleurnichent souvent, vous faites partie de celles et ceux qui envoient régulièrement des énergies sombres vers les autres. Et donc… il se peut grandement que vous ne récoltiez une majorité de sombre dans votre propre vie en retour.

Si vous êtes de celles et ceux qui rigolent, vous faites partie de celles et ceux qui envoient des énergies de lumière vers les autres.  Vous récolterez de la lumière.

Malgré le chaos actuel, des bouleversements sans précédent amènent à voir naître de nouveaux leaders, des « Monsieur et Madame tout le monde » porteurs de valeurs authentiques et bienveillantes portées par leur cœur. Dans cette nouvelle définition s’ouvre une porte sans précédent pour être, chacun, chacune leader de notre propre vie. C’est à cette seule condition aujourd’hui que nous serons capables de donner l’envie d’avancer en recontactant notre foi en la vie pour saisir l’opportunité de participer à la construction d’un monde différent. Le monde de demain sera à l’image de votre propre évolution personnelle. Nous sommes tous liés. Prendre la responsabilité de la part qui nous incombe pour notre vie, c’est participer et contribuer à un monde plus humain où l’amour sera le coeur de notre évolution. Apprendre à s’aimer. Voici le secret. Y êtes-vous prêt.e ?