La qualité de nos prises de parole est une question de présence

Contrairement à certaines idées reçues, les meilleurs orateurs ne sont pas forcément ceux qui travaillent le plus leurs prises de parole ! Qu’ont-ils de différent ? Ils ont une qualité de présence.

Qu’est-ce que la présence ?

La présence se définit comme « la qualité d’une personne qui, par son talent, s’impose au public, qualité de quelqu’un dont la personnalité exerce un puissant attrait, un rayonnement ». La présence se définit également comme « le fait, pour quelqu’un, de se trouver physiquement dans un lieu donné » (Dictionnaire de Français – Larousse).

Autrement dit, lors d’une prise de parole devant un public, il faut être présent ! Cela a l’air simpliste je le reconnais. Pourtant, quand on se laisse embarquer par une appréhension, une peur, une croyance et bien notre présence n’est pas au top pour espérer être entendu(e) comme on l’aimerait.

Qu’est-ce qui cloche ?!

L’erreur la plus courante, lorsque l’on cherche à améliorer ses prises de parole en public, est d’aller rechercher à l’extérieur, dans des » techniques » (média training par exemple), des solutions qui se trouvent à l’intérieur.

La raison en est simple. Nous sous-estimons ou nous ignorons tout simplement la puissance de la Communication Non Verbale.

Présence du corps, présence des émotions : la communication humaine est principalement non verbale

La Communication Non Verbale (CNV) désigne « tout mode de communication n’ayant aucun recours au verbe, c’est-à-dire utilisé – consciemment ou non – sans le secours du langage, des mots ».

Elle repose sur la connaissance du fonctionnement de l’esprit humain à partir de ses émotions. Le psychologue américain Paul Ekman a défini 7 émotions primaires et universelles dès 1972. Aujourd’hui, les recherches menées, notamment par les universités américaines et des laboratoires indépendants ont démontré que la communication humaine était principalement non-verbale.

Les études menées par le Professeur A. Mehrabian ont établi la fameuse règle des : 7% – 38% – 55%

  • Communication Verbale (signification par les mots – le discours) = 7%
  • Communication vocale (intonation, rythme et son de la voix) = 38%
  • Communication visuelle (expression du visage et expression corporelle) = 55%

L’effet laissé par nos communications ne dépend qu’à 7% de ce que nous disons (notre discours)… et à 93% du reste (comportement, gestuelle, expression du visage, ton de la voix etc…)

Changer son angle de vue

Comprendre et reconnaître le rôle déterminant de la CNV est une étape importante. Si vous souhaitez évoluer vers une communication plus impactante, si vous désirez aller plus loin que vous ne le feriez seul(e) et accéder à un niveau de clarté et de performance complètement nouveau dans vos prises de parole en public, cela demande de changer votre angle de vue sur les solutions qui existent pour progresser.

Cette approche de la communication guide depuis longtemps ma pratique d’entrainement à la prise de parole en public. Ce que j’aime, c’est qu’elle a des effets au delà de la prise de parole en public et agit dans l’amélioration de bien des situations (relations publiques, négociations, relations avec la presse…). Par ailleurs, en s’installant en nous, elle ne peut que perdurer avec le temps.

L’association de la CNV & de la découverte de son Talent

Je ne suis heureusement pas la seule à pratiquer avec cette conception de la communication. Toutefois, j’y associe un travail de prise de conscience de son talent unique (ce qui nous caractérise et nous singularise) parce que mes expériences me montrent qu’avec une conscience plus grande de la valeur de son talent s’opère une évolution dans notre dimension charismatique.

De nos jours, on reconnait le charisme comme « la qualité d’une personne qui séduit, influence voire fascine les autres par ses discours, ses attitudes, son tempérament, ses actions ». Le charisme est souvent perçu comme un don naturel ou une façon d’être.

Or, il est possible de le travailler pour le développer. Il est, par ailleurs, une clé d’entrée pour dépasser sa peur. Plus on le libère, moins on ressent de peurBlog-veronique-jacquemoud-Talents

Ceci est un travail de conscience de nos richesses intérieures. C’est dans ces conditions que vous accèderez à la cohérence corporelle et à l’alignement entre ce que vous dites et ce que vous donnez à voir aux publics auxquels vous vous adressez. De là naît la clarté des « signaux » diffusés avec aisance et en toute authenticité. De là prend racine une communication puissante et impactante. De là naissent le plaisir et la facilité de s’exprimer en public.

Faut-il toutefois dépasser l’idée reçue selon laquelle : « quand ce n’est pas difficile, ce que l’on fait n’a pas de valeur ». La valeur d’un talent se niche justement dans ce qui nous apparait le plus facile ! 

Corpus théoriques et méthodologiques que j’utilise :

  • Niveaux logiques de Dilts
  • Modèle d’Hudson, Accompagnement aux périodes de changement
  • Grille de méconnaissance, Analyse Transactionnelle
  • Pyramide des besoins, Abraham Maslow
  • Constructivisme social, Luckmann et Berger
  • Approche structurale de l’Ecole d’Aix